Marcel BOURGOIN, fondateur de l'Entente Sportive Florentinnoise




Marcel Bourgoin, mon grand-père, était un passionné de sport. 
Il fut un dirigeant discret mais efficace qui manifestait, dans les années 50, une foi pour une discipline qui a du mal à s’imposer : l’athlétisme. 

Pendant 30 ans, il préside la section d’athlétisme de l’Entente Sportive Florentinoise
Longtemps président du comité d’athlétisme de l’ Yonne, il organise chaque année sur ses terres le cross. Cycliste, il arrête le vélo à son départ au régiment en 1923. 


Marcel BOURGOIN debout au départ de la Course cycliste à Chailley en 1936

Il dit que ses parents n’aiment pas trop qu’il soit sur un vélo car il y a trop de risques. Ils ont peur de l’accident.
 Il participe pourtant à plusieurs courses cyclistes avec Marcel Bidault qui devient champion de France. 
En 1936, il crée le club athlétique de Chailley. Il pratique le cross et l’assouplissement comme l’explique un des champions de Chailley Raymond Manigault. « Le mardi et le jeudi il nous entrainait dans la salle de la mairie transformée depuis en salle de classe. On allait courir chaque semaine le soir après le travail sur la route de Venizy.»  
Licence d'athlétisme de Marcel BOURGOIN en 1967

En 1939, l’équipe de Chailley est championne de l’ Yonne de cross. Crossman, il dispute plusieurs fois les championnats de Seine et Yonne et de Bourgogne. 


Licence de Dirigeant de la Fédération Française d'Athlétisme 

En 1983, il reçoit le trophée Ecureuil pour ce qu’il a fait « sportif vous-même tout au long de votre vie, nous saluons votre dévouement à la cause du sport dans la région et dans la ville de Saint- Florentin ».

A l’assemblée générale de l’Entente Sportive Florentinoise section athlétisme en date du 11 novembre 1989, réunie après son décès, son ami Raymond Manigaut dit de lui : « Brûlant pour la course à pied d’un véritable « feu sacré » Marcel savait le communiquer aux autres. N’épargnant ni son temps, ni sa peine, ni son argent, il dirigeait et participait à nos entrainements. Nos déplacements vers tous les cross du département se faisaient dans sa camionnette de commerçant. A sa grande satisfaction, notre jeune club rivalisait brillamment avec les fortes équipes de Sens et d’Auxerre. Son ambition était de mener jusqu’au national de cross, sa bande de jeunes paysans… Vous avez apprécié ". 

J’ai toujours vu mon grand père s’entrainer pendant une demi-heure minimum dans sa chambre le matin avant le petit-déjeuner. Ses exercices font partie de son hygiène de vie. C’est une pratique immuable jusqu’à ses derniers jours.


Quelques dates...

1926 : Marcel Bourgoin s’inscrit à l’Etoile d’Auxerre.
1929 : Il signe au club athlétique de Sens.
1935 : Il fonde le club de Chailley et devient le premier entraineur du club qui est le premier créé dans 
l’Yonne.
1950 : Il participe à la création d’une équipe de cross au stade auxerrois
1952 : Il dirige puis préside la section athlétisme de l’Entente Sportive Florentinoise.

Aucun commentaire:

Louis MAUREL, Résistant et fusillé à la Doua en 1944

Séverine MAUREL-GERCEL, la petite fille de Louis MAUREL a pris contact avec moi suite à la lecture de mon article du blog sur mon ancêtre...

A lire